Cap sur l'avenir !  À contre-courant, les raisons d'être optimistes

« Nous allons dans le mur » « C'est la crise » Jour après jour, pour ne pas dire heure après heure, qui n’entend pas ce vacarme ambiant ? Mais sommes-nous vraiment en crise ? Nous avons aujourd’hui, au contraire, la chance de vivre une période de mutation exceptionnelle, telle que le monde n’en n'a pas connue depuis la Renaissance.

Sait-on que la France n’a jamais été aussi grande et que les accords de Montego Bay (1994) font de notre pays le deuxième espace maritime au monde ? Ce qui nous donne accès à toutes les matières premières stratégiques, les « terres rares »  utilisées notamment pour la fabrication des téléphones portables –, dont notre pays devrait devenir l'un des premiers producteurs. Mesure-t-on que l'ouverture des routes maritimes du nord, liée à la fonte des glaces, va entraîner une nouvelle donne géopolitique favorable à l'Occident ? Que les innovations technologiques s’enchaînent à un rythme sans précédent, de la peinture solaire à l’énergie thermique des mers capable de répondre aux multiples besoins des régions chaudes, dont la production d'eau douce ? Des découvertes susceptibles de transformer en profondeur notre civilisation.

Non, nous ne sommes pas dans « un monde fini » mais dans un monde débordant d'opportunités et de promesses. C'est cette vision optimiste, confiante, fondée sur vingt-cinq années de recherches en Histoire et d'études prospectives, que Christian Buchet souhaite partager.



 Diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris et titulaire d’un Doctorat d'Histoire de l'Université de la Sorbonne, CHRISTIAN BUCHET est l’un des plus grands spécialistes français d’histoire maritime. Il dirige des colloques internationaux sur la mer et a réalisé plus de 200 interventions dans la presse écrite et audiovisuelle sous forme de débats ou interviews sur ses thèmes de prédilection.
 Doctorat en Histoire de l’Université de Paris Sorbonne
 Habilitation à diriger des Recherches

CHRISTIAN BUCHET est :
     Professeur à la Faculté des Lettres
    Membre associé de l’Institut de Recherches sur la Civilisation de l’Occident moderne de l’Université de Paris IV-Sorbonne (IRCOM)
    Membre du Conseil Supérieur de la Marine Marchande
    Membre du Conseil d’Administration de l’Institut Français de la Mer
    Membre de l’Académie de Marine
    Secrétaire Général du Conseil National de l’Archipel France
     Depuis 1989 : Membre du Laboratoire d'Histoire Maritime
    Éditorialiste à Europe 1 en charge de la chronique quotidienne sur le Développement Durable.
- Président du Groupe de Travail n° 3 du Grenelle de la Mer
     - Secrétaire général du Comité national de Suivi du Grenelle de la Mer (nomination par le Ministre d’Etat en charge de la Mer, en date du 6 novembre 2009).
     -Membre de la Commission Nationale pour l’Education, la Science et la Culture (Arrêté ministériel du Ministre des Affaires Etrangères en date du 8 avril 2010)
     -Conférencier APM.
     -Directeur scientifique du Programme international de recherche Océanides




Le regard croisé de mes champs de compétence, dans les domaines historique, stratégique, et ma spécialisation dans les champs d’investigation liés au Développement Durable et au développement exponentiel de la » maritimisation » des économies a ancré en moi la certitude que nous sommes entrain d’entrer dans la cinquième période de l’Histoire de l’Humanité. Après la période antique, la période médiévale, la période moderne (16, 17 et 18 e siècles), nous sommes entrain de sortir de la période contemporaine pour entrer dans une autre dont il reste jusqu’à inventer le nom. C’est dire les changements, les adaptations qui sont en passe de prendre corps sous l’effet des deux plus puissants moteurs de l’Histoire : la démographie, nous connaissons , au sens le plus fort du terme, une révolution démographique sous l’emprise de sa croissance quantitative ( nous serons  8 milliards en 2025, 9,1 milliards en 2050), du bouleversement des flux et des déséquilibres des pyramides des âges ; et de la mer, le « grand Désenclavement planétaire » amorcé à l’extrême fin du 15e siècle est seulement entrain de s’achever et est en passe d’aboutir à une recomposition économique et donc stratégique du monde. C’est ainsi, par exemple, que le passage du Nord-ouest mais aussi celui du Nord-est, que l’on oublie à tort trop souvent, vont bouleverser les routes maritimes et être à l’origine du désenclavement des deux régions les plus riches qui soient de la planète quant aux gisements de différentes natures : le nord canadien et la Sibérie.

Découvrir les nouveaux secteurs porteurs, connaître le classement des pays qui vont être les moteurs du développement économique (et qui n’est pas le tiercé gagnant le plus  souvent présenté dans les medias), permet de penser demain avec pragmatisme, efficacité et d’opérer les bons choix stratégiques.

Un changement de période, c’est tout à la fois un changement de regard, de nouvelles manières d’avoir et d’être, générant de nouveaux moteurs économiques et de nouveaux flux commerciaux. Prévoir, anticiper pour les acteurs, que ce soit les acteurs publics ou les entreprises, c’est se mettre en situation d’optimisation économique. Chaque période historique est un ensemble cohérent, avec à chaque fois une manière particulière de penser, d’agir, de produire, de consommer… Cela va jusqu’à une utilisation différente des cinq sens qui édifient de façon dissemblable d’une période à l’autre notre structuration mentale, partant notre manière de voir, et ce qui va modifier jusqu’aux méthodes de résolution des problèmes.

Connaître les facteurs clefs du futur, c’est dessiner les contours de l’avenir et s’y adapter. Parler de « crise », c’est voir le verre à moitié vide. Comprendre et anticiper les évolutions, c’est construire sur du dur et entrevoir l’avenir avec optimisme. C’est un nouveau rapport au monde  et à l’environnement économique qui se profile de façon exponentiellement accélérée. Nous ne sommes pas dans une période de crise mais seulement d’adaptation. Notre génération a la chance de vivre un  temps de transition dans lequel s’ouvrent tous les possibles.

Pour vous aider à décoder l’avenir, donner sens et optimisme, répondre efficacement aux défis du vingt-et-unième siècle, je vous propose des Séminaires de direction, des conférences sur les thématiques suivantes :

Economique :

         -Décrypter l’avenir pour en optimiser les atouts.
         -Crises, sens et perspectives : les stratégies économiques et entrepreneuriales d’adaptation au sortir de la période contemporaine pour optimiser les opportunités d’aujourd’hui et les atouts de demain.
         -Sens et perspectives économiques à l’aube d’une ère nouvelle.
         -Une nouvelle période historique pour un nouveau monde économique.
         -Les défis du monde nouveau pour l’entreprise : éducation, formation et adaptation au sortir de la période contemporaine.
         -La recomposition économico-stratégique du monde : une fenêtre de tir de 30 ans pour optimiser les atouts.
         -Donner du sens à la «  Grande transformation » afin de retrouver un nouveau souffle entrepreneurial.


Développement Durable :

         -Développement durable : que doit-on croire, qui doit-on croire ?
        -Le développement durable, effet de mode, contrainte ou opportunité ?
         -Le développement durable, nouveau relais de croissance et opportunité pour tout un chacun.
         -Du développement durable à la « sécurité adaptative »
         -Connaître les défis du 21 e siècle pour éviter le « méta-risque » et retrouver un regard confiant.
         -perspectives technologiques pour un avenir durable et désirable.


Maritime :

-La Mer, moteur de l’Histoire et rivage de notre avenir.
-La Mer, avenir de la Terre.
-La Mer comme « nouvelle frontière ».


LE MONDE CHANGE, SAISISSONS LES NOUVELLES OPPORTUNITES QU’IL NOUS PROPOSE !