Après 30 ans de trottoir et un certain nombre de clients, JEAN YVES LAFESSE se résout à sauter dans l’arène du spectacle vivant.

Habitué à les pourfendre dans ses cauchemars, Jean Yves, en Spartacus des temps modernes, n’hésite pas à dégainer sa libido, ainsi que celle de Mme Ledoux.

JEAN YVES LAFESSE arpente le théâtre de long en large : la scène, la salle, les couloirs, jusqu’aux toilettes ! Suivi comme son ombre par le public, grâce à la vidéo.
Des spectateurs se muent en agents de police, d’autres adoptent des bébés déposés dans les coulisses, certains mêmes dînent en solo, serviette autour du cou.

Après 30 ans de trottoir et un certain nombre de clients, JEAN YVES LAFESSE se met en maison.