RAFI HALADJIAN est un entrepreneur français ayant fondé plusieurs entreprises dans le domaine des nouvelles technologies et des réseaux. Il est notamment connu en tant que coinventeur du lapin communicant Nabaztag ( aujourd'hui propriété d"ALDEBARAN Robotics ), un des objets pionniers de l'Internet des objets ou objets connectés.

Rafi Haladjian commence sa vie professionnelle dans l'audiovisuel, en produisant et réalisant des entretiens filmés avec des figures du monde littéraire et artistique : Ionesco, conversation autour d'une caméra (1982), Italo Calvino, l'intervista inesistènte (1984), Fellini (1990).

En 1986, il est recruté par la société Publications Nouvelles fondée par Guy Sitbon pour s'occuper des activités Minitel naissantes de la société. Il devient directeur général de l'entreprise en 1987 avant de la racheter en 1992. En 1999, Rafi Haladjian revend l'ensemble de ses activités autour du Minitel et de l'Audiotel françaises au groupe Neocom Multimedia.

RAFI HALADJIAN crée le 8 juin 1994, la société FranceNet, l'un des premiers opérateurs Internet en France. FranceNet propose des accès à l'Internet par le réseau téléphonique commuté (RTC) mais aussi à travers le réseau Audiotel, ce dernier accès permettant un accès sans abonnement, le prix de la connexion étant prélevée par France Telecom et reversée à FranceNet. En même temps que FranceNet, il crée FranceWeb, annuaire du web en français, permettant à tous les nouveaux utilisateurs de trouver leur chemin sur l'Internet.

En 1995, il diversifie l'offre en créant un deuxième fournisseur d'accès, Micronet, spécialisé dans les connexions à bas coût. Outre son offre de fournisseur d'accès FranceNet propose dès 1994 l'hébergement de sites, puis la conception et le développement d'applications, de logiciels marchand (utilisé par La Redoute), de logiciels de mesure d'audience avec l'institut BVA alors dirigé par Jean-Louis Missika. Il met aussi en place un environnement de chat graphique, Catacombes Palace.

En 1996, RAFI HALADJIAN est le président de l'Association française des prestataires de l’internet (AFPI).

À partir de 1998, FranceNet se spécialise dans la conception et l'hébergement d'applications web pour des grands comptes et grands médias, tel que La Redoute, Carrefour, L'Oréal, la Société générale ou Le Monde et Le Figaro. FranceNet construit les premiers grands data centers français. Le nombre de salariés passe de 5 fin 1994 à 300 en 2000. La société change de nom et devient Fluxus en 2000 en prévision d'une introduction en bourse. Elle est finalement achetée par British Telecom en 2001. En 2003, après le départ de Rafi Haladjian de la direction de l'entreprise, Fluxus est renommée British Telecom France

RAFI HALADJIAN fonde ensuite Ozone, fournisseur de connexion Wi-Fi communautaire. Il couvre 65 % de la surface de Paris avec deux mille antennes Wi-Fi placées sur les toits d'immeuble qui sont mis gratuitement à la disposition d'Ozone par les habitants en échange de bande passante Internet. Il défend l'arrivée du réseau pervasif, période où les utilisateurs seront connectés en permanence à l'internet où qu'ils soient. Ozone est racheté en 2007 par Neuf/SFR.

En 2003, RAFI HALADJIAN crée avec Olivier Mével la société Violet avec l'ambition de connecter tous les objets à l'Internet. Violet crée un premier proof of concept, la Lampe DAL, lampe munie de DEL multicolores et connectée à Internet en WiFi qui change de couleur selon les informations qu'elle reçoit. Une centaine d'exemplaires de la Lampe DAL sont fabriquées et vendues. Haladjian et Mével décident alors de créer un produit plus accessible et lancent Nabaztag, un robot interactif, connecté à Internet, qui bouge les oreilles, parle, lit les contenus du Web ou les mails, change de couleur selon la météo ou la bourse, obéit aux commandes vocales et reconnait les objets munis de puces RFID. Nabaztag est considéré comme un des tout premiers appareils communicants, pionnier de l'Internet des objets.

En 2010, RAFI HALADJIAN crée la société Sen.se qui développe une plateforme et des objets pour collecter des données de la vie quotidienne et leur donner du sens. En août 2014, la société Sen.se livre son nouvel objet connecté universel - dénommé Mother - et dont les applications sont essentiellement domotiques.

Il est l'auteur de Devenez Beau, Riche et Intelligent avec Power Point, Excel et Word, (Éditions d'Organisation - 2003) critique de l'usage de la suite Microsoft Office et en particulier de PowerPoint dans la finance, le consulting et les grandes entreprises et description à visée humoristique de la période de la nouvelle économie (1999 - 2000).


« Connecter les objets, pour leur donner un nouveau sens »

Chaque utilisateur de Sen.se peut implémenter des fonctions logicielles dans des objets aussi différents que des robots, des  bouilloires, des balances… « Sen.se fonctionne en trois étapes clés : une première baptisée “Feel” qui consiste à capter des informations, mesurer ce qui se passe dans le monde physique à partir de nos actions (par exemple lorsque l’on fait du sport, quand on se déplace) ; une deuxième, “Act”, où l’internaute décide de ce qui va être produit à partir de telle ou telle action (poster sur Facebook, actionner une machine…) ; enfin, la partie la plus intéressante, “Make sense”, qui est l’apprentissage de notre plateforme une fois ces données accumulées.

C’est le sens que l’on décide d’affecter aux connexions entre nos actions et les objets. Par exemple, pour améliorer son image, une marque de fastfood peut très bien lancer une opération qui génère un script pour vérifier que vous avez bien dépensé 2 500 calories dans les 24 heures avant de vous servir ! ».

L’objectif vertigineux de Sen.se est tout simplement de « donner un  sens nouveau aux objets qui nous entourent, en les connectant ensemble ».

 

*******

 

RAFI HALADJIAN is a French serial entrepreneur. He is the founder of numerous technology and telecom companies. Among others, he is known as the co-creator of the wireless-connected rabbit Nabaztag one of the pioneering smart objects of the Internet of Things ( now owned of ALDEBARAN Robotics ).

He is currently CEO of Sen.se who develop really smart systems allowing the creation of new services in all areas of everyday life. Intelligence can only emerge from the ongoing analysis of large amounts of data over long periods of time. This is why Sen.se is built on two essential fields of expertise: data collection know-how and data analysis know-how.


Rafi Haladjian starts his professional career by producing filmed interviews with Eugène Ionesco and Federico Fellini.

In 1986 he is recruited by the publishing company Publications Nouvelles to develop its emerging Minitel activities. He becomes the COO of the company in 1987. He then creates very successful subsidiaries in Italy 1989 and Spain 1991. In 1992 Rafi Haladjian buys the company he has been working for. In 1999, he sells all his French Minitel businesses to the Neocom Multimedia Group.

On 8 June 1994, RAFI HALADJIAN founds FranceNet one of the first Internet companies in France. FranceNet offers dialup Internet Connection using the POTN as well as access through the French voice services network (Audiotel) allowing users to pay by the minute without signing for a subscription. He also creates FranceWeb, an online directory of the French Web allowing all the new users of the network to find their way on the Internet.

In 1995, RAFI HALADJIAN diversifies his offer, creating a second ISP, Micronet, specialized in low cost connection offers. Besides being an ISP, FranceNet offers web hosting and web development services. The company created its own eCommerce software (used by the largest mail order company in France, La Redoute), site traffic measurement systems (along with BVA), graphical chat systems and more.