VINCENT CESPEDES est philosophe, essayiste, romancier et compositeur.
Dès 2001, il se fait connaître par des essais portant sur des phénomènes de société qu'il traite du point de vue d'une philosophie originale, sortant des courants dominants. Il consacre de nombreux ouvrages au lien unissant l'intime et le politique selon des angles variés : l'amour, le bonheur, le « mélange humain », la philosophie, la crise de la masculinité...

    À un style incisif s'ajoute une pensée visionnaire sur les enjeux du temps présent, et un vaste champ de réflexion, allant du travail à l'éducation, d'Internet aux politiques humaines, de la « vie intense » à l'identité « fluide », de l'onde de choc à l'« onde de charme ». Reconnu comme un intellectuel majeur et iconoclaste, éditeur chez Larousse, créateur du premier jeu philosophique au monde (Le Jeu du Phénix, Flammarion, 2011), VINCENT CESPEDES intervient dans les grands médias, en milieu hospitalier, en prison, au Sénat ou en entreprise, ainsi que dans le monde entier (Finlande, Géorgie, Tunisie, Algérie, Italie, Japon, Vietnam, etc.).

Passionné très tôt par la musique, ainsi que par les arts-martiaux chinois, VINCENT CESPEDES est ce qu’on appelle un penseur engagé dans son époque et un intellectuel influent. Il figure parmi "la jeune garde" dans un classement effectué par Le Nouvel Observateur sur les "50 stars de la pensée", ainsi que parmi les neuf portraits "d’intellectuels du XXIe siècle" fait par Le Journal du dimanche.

Sa philosophie se présente comme un néo-vitalisme humaniste, reliant l’intime et le politique, où les notions de mélange humain, d’effectif et d’affectif, d’onde de choc et "d’onde de charme" forment une grille de lecture dynamique des relations interpersonnelles (amour, bonheur, sexisme...), des institutions (orthographe, "encouplement", aliénations...), de l’entreprise, de la création de sens, de la société et de la philosophie elle-même.

Analyste de la nouvelle jeunesse, VINCENT CESPEDES affirme qu’elle est aujourd’hui douée d’une "intelligence connective" qui la rend, en réseau, plus performante et plus réactive que l’intelligence individuelle la plus érudite, et que l’intelligence collective la plus solidaire. Ses conférences, qu’il donne à travers le monde, ancrées dans les problèmes réels, détonnent par leur style passionné et leur modernité."